Chantiers / Restaurations


Une chapelle mise au jour sur sur le site de la commanderie de Thévalles


Durant la première quinzaine du mois de novembre 2017, la cellule d’archéologie préventive de la Ville de Laval a opéré un diagnostic sur le site de l’ancienne commanderie hospitalière de Thévalles. En amont de futurs travaux d’aménagement visant à la création d’un lotissement, les archéologues ont eu l’opportunité de sonder notamment deux parcelles dépendant de la cour de Thévalles. Le premier secteur, au caractère champêtre, laisse apparaître, dans un sous-sol de nature sableuse, de nombreuses structures en creux (trous de poteau, fossés) renvoyant à des indices ténus d’occupation s’échelonnant de l’Antiquité à l’époque Moderne. Dans le second, au cœur même du site de la commanderie, le long de l’actuelle avenue d’Angers, une chapelle de plan rectangulaire a été mise au jour. Des murs faiblement fondés délimitent l’emprise du bâtiment. Ce dernier présente, par ailleurs, au moins trois niveaux de sol clairement distincts et l’arase d’un mur faisant office de séparation. Une hypothèse avancée par les archéologues consiste à y voir la hiérarchisation spatialement définie entre la nef, réservée aux moines et aux domestiques, et le chœur, où étaient admis le desservant et le commandeur. Enfin, ce diagnostic a confirmé la fonction funéraire du site. Des sépultures ont ainsi pu être retrouvées aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur de la chapelle. Les trois orientations différentes des fosses d’inhumation, relevées sur le terrain, se justifient probablement par les contraintes d’occupation du site. Passée la phase de diagnostic, l’étude en laboratoire devrait permettre d’en savoir un peu plus sur la datation de ces faits archéologiques. Rappelons que la fondation au 12e siècle d’un établissement accueillant des moines-soldats est à mettre à l’origine de la création du bourg de Thévalles.