Les temps modernes


Maison dite de la Sirène – 1772


50 rue du Pont de Mayenne

 

Maison de la Sirène

Maison de la Sirène

Cette maison se reconnaît à sa façade entièrement appareillée en tuffeau, ce qui représente un cas unique dans l’habitat lavallois du 18è siècle.

Par ailleurs, elle possède deux caractéristiques architecturales de cette époque. Les ouvertures des fenêtres sont délardées dans leur partie supérieure, c’est à dire que l’angle de la pierre est taillé en biseau. Cela a un objectif à la fois esthétique et utilitaire, puisque les rayons du soleil pénètrent ainsi mieux à l’intérieur de l’édifice.

L’autre élément est la présence, au premier étage, d’un élégant balcon en fer forgé. Celui-ci est une très belle illustration de cet art qui se développe de manière importante à Laval au siècle des Lumières. Il est composé de courbes et de contre courbes assemblées entre elles par des petites billes. Un cartouche se trouve en son centre et en forme l’axe de symétrie verticale. Celui-ci, comme la plupart du temps, est figuré. Il représente une sirène à double queue qui rappelle le nom du Carrefour où se trouve cette maison et qui autrefois était inondé deux à trois fois par an.