Les temps modernes


Église des Cordeliers – 14è/ 17è/ 19è siècles


Place Notre-Dame

 

Le retable des Cordeliers

Le retable des Cordeliers

En 1394, Guy XII et sa femme, Jeanne, appellent à Laval les Franciscains autrement appelés Cordeliers. Ils s’installent dans le populeux faubourg Saint-Martin. De cette époque, il ne reste que le chevet plat, fait assez rare dans notre région. Il est percé par une grande verrière de style gothique flamboyant comblée au 17è lors de la construction du retable.

Le portail d’entrée est reconstruit à cette époque par Étienne Corbineau. La partie basse est encadrée par deux pilastres cannelés et bagués qui soutiennent un fronton triangulaire brisé garni d’une niche. Le niveau supérieur accueille un oculus, c’est-à-dire une ouverture ronde, surmonté d’un fronton semi-circulaire brisé.

 

A l’intérieur de l’édifice est conservé un important corpus de retable de l’école lavalloise du 17è siècle, dont le plus majestueux est le retable du maître autel achevé en 1636 par Pierre Corbineau.

 

Inscrit à l’inventaire des Monuments Historiques par arrêté du 15 février 1926