L'époque contemporaine


Carmel des Pilleries – 1965


21, rue du Carmel

 

Carmel de la Pillerie

Carmel de la Pillerie

La destruction de l’ancien Carmel, rue du Hameau, début des années 60 va conduire la communauté religieuse à chercher un nouveau terrain éloigné de la ville en mutation.

Sur les hauteurs de la Pillerie, elles vont alors commander à l’architecte Briconnet une œuvre en rupture profonde avec le vocabulaire néogothique de l’ancien bâtiment.

Influencées par leur visite du couvent de la Tourette, création de Le Corbusier, les religieuses commandent un bâtiment fort proche dans les lignes, vaste vaisseau de béton doté d’un cloître et delogements à l’étage.

 

La lumière est l’élément majeur de la construction, le béton est traité en « peau vibrante ». Les vitraux, qui bordent l’ensemble de la chapelle, l’illuminent et accompagnent les prières.

Malgré son apparente austérité, l’édifice intègre pleinement les nécessités du culte.

 

L’édifice est aujourd’hui inscrit sur la liste du patrimoine du 20ème siècle.