L'époque contemporaine


Ancienne Gare des chemins de fer Départementaux – 1900


Avenue Robert Buron

 

Façade de la gare des chemins de fer départemantaux

Façade de la gare des chemins de fer départementaux

La mise en place, à la fin du 19ème siècle, d’un réseau de tramways d’intérêt local va rapidement nécessiter la création d’une gare centrale spécifique pour gérer les lignes Laval – Saint Jean sur Erve et Laval – Landivy.

 

Les travaux de cette gare dite de la petite vitesse sont confiés à Léopold Ridel architecte éclectique et rationaliste.

Celui ci propose pour répondre à la commande, une gare simple, rectangulaire, dotée d’un étage dont la masse s’oppose au loin à la gare principale plus allongée.

La présence d’une horloge, de grande baies aux 2 niveaux et l’usage de matériaux issue de l’industrie (la brique et le calcaire bleu exploité abondamment pour la chaux et la construction) ancrent l’œuvre dans la modernité.

Un lettrage « art nouveau » proche de la calligraphie, la ferme débordante protégeant l’horloge et le jeux des arcades puisent par contre dans un vocabulaire issue du moyen âge alors en vogue.